L’Angélus ressuscité

Un nouveau moteur actionne la volée de la cloche de notre église Saint-Éloi.

Depuis mardi 2 décembre, l’Angélus peut de nouveau résonner et rythmer la journée de notre village en sonnant trois fois trois coups suivis d’une sonnerie en volée à 8h02, 12h02,19h02.

Pendant des siècles, les cloches ont joué un rôle important dans la vie des villages. En sonnant, elles reliaient au bourg de la paroisse les hameaux éparpillés. Elles étaient en quelque sorte un moyen d’information de masse.

Un nouveau moteur actionne la volée de la cloche de notre église Saint-Éloi.

C’est pourquoi les sonneries des cloches étaient aussi très codifiées et constituaient un langage facilement reconnaissable pour tous les habitants. Elles informaient les villageois et leur annonçaient chaque évènement de la vie : heures, offices, baptême, mariage, décès, fêtes, mais aussi guerres, émeutes, victoires, ou encore tempêtes, incendies, inondations…

Les cloches étaient autrefois actionnées manuellement par le sonneur.  Aujourd’hui les moteurs électromécaniques assurent l’automatisation de leur sonnerie.

La sonnerie de l’Angélus appelait trois fois par jour les fidèles à la prière en référence au récit évangélique de l’Annonciation.

Sa tradition remonterait à 1095, lorsque le Pape Urbain II exige pendant la première croisade de prier la Vierge Marie à midi pour les croisés partis à Jérusalem défendre le tombeau de Jésus.

En 1472, un édit du roi Louis XI ordonne de faire sonner l’Angélus le matin, le midi et le soir afin de prier la Vierge et d’implorer la paix pour le royaume de France.

La pratique des trois Angélus quotidiens et la récitation des trois Ave Maria sont officialisées en 1476.

Mais dans les campagnes l’Angélus rythmait surtout la journée des paysans dans les champs en marquant le début et la fin de la journée ainsi que la pause méridienne.

Avec la résurrection de l’Angélus, nous redécouvrons aujourd’hui le patrimoine campanaire (relatif aux cloches) que représente la cloche de notre église Saint-Éloi, saint patron des fondeurs.

Remontons quatre siècles en arrière. En avril 1611, la première cloche de notre église, autrefois placée sous le patronage de Saint-Laurent, est fondue puis baptisée Marie par son parrain Messire Bénigne Bernard, baron de Boves, seigneur des Mesnuls, conseiller et maître d’hôtel ordinaire du roi Louis XIII, et sa marraine, Marie Hennequin, épouse de Jean Courtin, président du Conseil du roi, comme en atteste la note manuscrite de l’abbé Corroyer qui, en 1857, retranscrivait mot à mot le texte figurant sur la cloche de 1611.

Bénédiction historique

Pendant plus de trois siècles Marie appela les fidèles, jusqu’au jour où l’usure du temps eut raison de cette vielle dame de plus de six cents kilos et la fendit de haut en bas.

Elle fut refondue en novembre 1979 chez Cornille-Havard, célèbre fonderie de Villedieu-les-Poêles en présence de deux adjoints des Mesnuls. Le 23 décembre de la même année, elle fut bénite par l’évêque de Versailles, Monseigneur Louis Simonneaux, entourée de ses parrains et marraines, Pierre Chaumet, Jean Meunier du Houssoy, Philippe Tollu, Artémise Dalissier, Madeleine et Nelly Guerlain. Elle reçut le nom de Marie Nelly Madeleine.

Cliquez ICI pour voir le document (pdf)

Merci à Arnaud Meunier du Houssoy et Jean-François Chaumet pour avoir recherché dans leurs archives et mis à notre disposition les articles de journaux et les livres concernant la cloche de notre église.

Texte figurant sur la cloche : cliquez ICI pour voir le document (pdf)

Valérie Vallette

Autres Articles

Autres articles

8 mai 2021

Cérémonie du 8 mai en présence de Aurore Bergé, députée des Yvelines, Michel Roux, maire des Mesnuls et Alain Raveu, président des anciens combattants.Autres ArticlesAutres articles

lire plus

Les Mesnuls font leur cinéma

Les Mesnuls ont fait leur cinéma ce mardi 25 août 2020 dans le parc communal grâce au Département qui depuis 9 ans offre aux communes des Yvelines la possibilité d’accueillir la manifestation « Les Yvelines font leur cinéma ».Comme au cinéma, un chariot à friandises...

lire plus

Football

Le premier match de football sur le terrain aménagé à cet effet près du tennis s'est déroulé le 19 juillet.Autres ArticlesAutres articles

lire plus